Accessibility and Access Keys [0]

Skip to Content [1]

Montréal va désinfecter les eaux usées

Sébastien Rodrigue, La Presse - Wednesday, January 30, 2008

Montréal a trouvé une solution à l’une des plus importantes sources de pollution du fleuve Saint-Laurent. Le maire Gérald Tremblay annoncera aujourd’hui la technologie retenue pour désinfecter les eaux usées de l’ensemble de l’île de Montréal, a appris La Presse.

Les eaux usées de Montréal polluent le fleuve entre Montréal et Sorel, même si l’île dispose d’une usine d’épuration depuis près de 20 ans. L’usine d’épuration des eaux usées de Montréal produit chaque jour environ 2,5 millions de mètres cubes d’eau, l’équivalent du Stade olympique rempli d’eau.

L’effluent génère un panache d’eau contenant des millions de coliformes sur plusieurs kilomètres, jusqu’à la hauteur de Sorel. En fait, les eaux usées de Montréal contiennent jusqu’à 3,5 millions de coliformes fécaux par litre, alors que la norme pour se baigner est de 200 coliformes. L’eau contient en plus des produits toxiques et des métaux lourds.

L’usine d’épuration des eaux usées de Montréal a été construite avec un procédé de désinfection au chlore, mais il n’a jamais pu être en fonction en raison d’un moratoire gouvernemental. L’usine générant plus de 50% des eaux usées du Québec déverse donc de l’eau non désinfectée dans le fleuve depuis son inauguration en 1987. Les matières en suspension dans l’eau sont tout de même enlevées, mais les produits dissous dans l’eau vont au fleuve à l’extrême est de Montréal.

La sélection d’un procédé de désinfection s’était aussi compliquée avec la connexion de l’intercepteur sud, un immense égout amenant les eaux usées de nombreuses industries.

L’usine d’épuration des eaux usées reste la plus importante source de pollution de l’eau autour de Montréal. Dans un document soumis au comité exécutif en 2005, les fonctionnaires écrivaient que « (...) les risques d’infection lors d’une baignade ou d’une immersion lors d’activités (planche à voile) sont présentement très élevés».

La Ville teste depuis 2005 différentes technologies pour désinfecter l’eau renvoyée au fleuve. Des expériences pilotes avec deux technologies, fonctionnant aux ultraviolets et à l’ozone, ont notamment été menées. La Ville a évalué qu’il en coûterait environ 150 millions de dollars pour désinfecter les eaux usées de Montréal. Il reste à voir comment Montréal financera l’installation d’un système de désinfection.

La construction de l’usine d’épuration des eaux usées avait coûté près de 1,5 milliard. Les travaux avaient commencé au début des années 70 et avaient duré environ 25 ans.

La Presse
Print this page - Email this page